By Lawrence Moss

Show description

Read or Download Joseph A. Schumpter Historian of Economic Thought: Perspectives on the History of Economic Thought PDF

Similar history_1 books

The Official History of the Falklands, Vol 1: The Origins of the Falklands Conflict (Cabinet Office Series of Official Histories)

Drawing on an enormous variety of formerly categorized govt documents in addition to interviews with key members, this primary quantity of the respectable historical past of the Falklands crusade is the such a lot authoritative account of the origins of the 1982 struggle. within the first chapters the writer analyzes the lengthy historical past of the dispute among Argentina and Britain over the sovereignty of the Islands, the problems confronted through successive governments to find the way to reconcile the hostile pursuits of the Argentines and the islanders, and the consistent fight to maintain the Islands achievable.

La Bible et l’invention de l’histoire. Histoire ancienne d’Israël

Les historiens de l’Israël ancien ont toujours european tendance à suivre le modèle narratif de l. a. Bible, en cherchant à prouver l’historicité de celle-ci.
Mario Liverani, dans ce livre qui fut un événement et a déjà acquis le statut de référence, inverse los angeles perspective : il relit les grands récits de l’Ancien testomony à partir des enseignements de l. a. recherche contemporaine sur l’histoire d’Israël et du Proche-Orient ancien. Il offre une enquête sans égale sur les stipulations politiques et religieuses dans lesquelles Israël, parallèlement au cours ordinaire de son histoire, a su forger son épopée, écrire une « histoire inventée ».

Livre traduit de l’italien. Titre original : Oltre los angeles Bibbia. Storia antica di Israele

====== desk des matières =====

Abréviation pour les textes cités
Préface. De l’histoire avant toute chose…
Introduction

I. l. a. Palestine au Bronze récent (XIVᵉ–XIIᵉ siècles)
    1. Le paysage et les ressources
    2. los angeles fragmentation géopolitique
    3. los angeles discontinuité des sites
    4. los angeles domination égyptienne
    5. L’idéologie égyptienne
    6. Le palais au cœur de l. a. cité
    7. Prospérité économique et échanges commerciaux
    8. Villages et organismes collégiaux
    9. Des nomades venus « d’ailleurs »
    10. Les tensions socio-économiques

Première partie — Une histoire normale

    II. l. a. transition (XIIᵉ siècle)
        1. los angeles crise et ses multiples facteurs
        2. Facteurs climatiques et migrations
        3. L’effondrement du système régional
        4. l. a. crise des palais
        5. l. a. montée de l’élément tribal
        6. techniques technologiques
        7. Des horizons élargis

    III. los angeles nouvelle société (env. 1150–1050)
        1. D’innombrables petits villages sur les hautes terres
        2. Les formes de l’habitat
        3. L’ethnogenèse des « proto-Israélites »
        4. los angeles répartition des tribus
        5. l. a. solidarité intertribale
        6. Les normes juridiques
        7. Les revendications sociales
        8. Continuité urbaine et symbiose entre Cananéens et Philistins
        9. Égypte : une présence persistante
        10. États ethniques et cités-États : les deux cultures

    IV. Le processus de formation (env. 1050–930)
        1. los angeles « mosaïque » palestinienne dans un monde en expansion
        2. Les hautes terres centrales et le rôle de Jérusalem et de Sichem
        3. Le Nord : l. a. plaine de Megiddo et los angeles Galilée
        4. Le centre : le rêgne « charismatique » de Saül
        5. Le Sud : le royaume de David entre réalité et utopie
        6. Le royaume de Salomon entre management et légende
        7. L’expédition de Shéshonq

    V. Le royaume d’Israël (env. 930–740)
        1. Des incertitudes initiales à los angeles consolidation du royaume
        2. Samarie et l. a. maison d’Omri
        3. l. a. dynastie de Jéhu
        4. Guerres et alliances sur l’échiquier régional
        5. L’hégémonie araméenne
        6. Mécanismes de décision et prophétisme
        7. los angeles religion : baalisme et yahwisme
        8. Urbanisme, structure, artisanat
        9. management et économie

    VI. Le royaume de Juda (env. 930–720)
        1. los angeles « maison de David »
        2. Ruptures dynastiques
        3. l. a. formation des États de Transjordanie
        4. Économie et tradition matérielle
        5. Le yahwisme et le prophétisme dans le Sud
        6. L’idéologie commune aux XIᵉ–VIIIᵉ siècles

    VII. Le choc de l’empire assyrien (740–640)
        1. los angeles conquête du Nord
        2. l. a. pression sur le Sud
        3. Déportations croisées et « provincialisation »
        4. Croissance et prospérité du royaume de Juda
        5. Les réformes d’Ézéchias et le débat prophétique
        6. Idéologie impériale et stratégies locales
        7. Fidélité et protection : l’empereur et le dieu

    VIII. Une pause entre deux empires (env. 640–610)
        1. L’effondrement de l’empire assyrien
        2. Un intermède de liberté
        3. Josias et le projet de l’unité
        4. los angeles découverte de los angeles Loi
        5. Un seul Dieu, un seul Temple
        6. L’historiographie deutéronomique
        7. L’échec et l’héritage

    IX. Le choc de l’empire babylonien (env. 610–585)
        1. Nabuchodonosor et los angeles reconquête impériale
        2. Les stratégies locales et les oracles contre les nations
        3. Le débat politique intérieur
        4. De l’État vassal à l. a. destruction finale
        5. Les déportations « à sens unique » et l’effondrement démographique et culturel
        6. l. a. fin d’une trajectoire historique

Intermezzo

    X. L’époque axiale
        1. L’individu et le « pouvoir lointain »
        2. los angeles query du monothéisme
        3. Du culte rituel à l. a. faith éthique
        4. Responsabilité collective et personnelle

    XI. los angeles diaspora
        1. Le variety de l’élite politique
        2. S’adapter au nouveau milieu
        3. Déportés et émigrés
        4. Qui est le « reste » ?
        5. Les prophètes du retour et l. a. « nouvelle alliance »
        6. Les nouvelles théologies
        7. L’historiographie deutéronomique et les modèles babyloniens

    XII. Un paysage désolé
        1. Une terre vide
        2. Le déluge universel
        3. l. a. travel de Babel
        4. Le jardin de l’Éden
        5. Le monde partagé en trois
        6. Généalogies et antiquités
        7. Nomades des montagnes et nomades du désert

Deuxième partie — Une histoire inventée

    XIII. Ceux qui reviennent d’exil et ceux qui sont restés sur leur terre : l’invention des patriarches
        1. los angeles chute de Babylone et l’édit de Cyrus
        2. Retour d’exil : les groupes de rescapés
        3. Le peuple de l. a. terre
        4. Un mythe fondateur pour le retour
        5. Histoire des Patriarches : le décor
        6. Les rapports interethniques
        7. Jérusalem et Sichem
        8. L’histoire de Joseph

    XIV. Rapatriés et étrangers. L’invention de l. a. conquête
        1. Les étapes du retour
        2. l. a. Palestine sous les Achéménides
        3. Les intrus
        4. los angeles formule de l’Exode
        5. Moïse, le désert, les itinéraires
        6. Les difficultés de los angeles réinsertion
        7. Josué et los angeles guerre sainte
        8. Paysage et étiologie
        9. Compromis et coexistence
        10. Frontières idéales et terres encore à conquérir

    XV. Un État sans roi : l’invention des juges
        1. l. a. constitution administrative achéménide
        2. Contexte et chronologie des Juges
        3. Les éléments historiques et utopiques
        4. Les éléments légendaires et fabuleux
        5. Le système des douze tribus
        6. L’espace intertribal

    XVI. L’option monarchique : l’invention du royaume uni
        1. Les derniers feux de l. a. maison de David
        2. Le débat : pour ou contre l. a. monarchie
        3. los angeles fondation mythique du royaume : l’archétype de l’unité
        4. Continuité dynastique et problèmes de succession
        5. l. a. Sagesse et los angeles Justice
        6. Du messianisme royal au messianisme eschatologique

    XVII. L’option sacerdotale : l’invention du temple de Salomon
        1. Temples palestiniens et temples babyloniens
        2. Le mythe du « premier Temple »
        3. l. a. building du « second Temple » : l. a. primauté du sacerdoce
        4. Les autres temples…
        5. los angeles cité-temple
        6. Prètres et lévites

    XVIII. L’auto-identification : l’invention de los angeles Loi
        1. Le pacte de los angeles Loi, Dieu et le Peuple
        2. l. a. fondation mythique : Moïse et le Sinaï
        3. Les strates de los angeles Loi
        4. l. a. législation sociale
        5. Le mariage et ses lois
        6. Comportements identitaires
        7. Pureté et contamination
        8. Prosélytisme ou exclusion

Épilogue

    XIX. Histoire locale et valeurs universelles
        1. Le IVᵉ siècle : le « second Temple » et los angeles diaspora
        2. Les grandes césures
        3. Le débat historiographique
        4. D’une histoire banale à l’élaboration d’un sens de l’histoire

Glossaire
Bibliographie
Index scripturaire
Index des personnes et des dieux
Index géographique
Table des matières

Additional info for Joseph A. Schumpter Historian of Economic Thought: Perspectives on the History of Economic Thought

Example text

As Schumpeter read it, it came close to a “depredation theory of entrepreneurial gain” in which the entrepreneur was viewed as a functionless parasite. Though Schumpeter failed to offer a thoroughgoing appraisal of Veblen, the available evidence strongly suggests that he would not have been prepared in this case to follow the Carey-Patten-George precedent by extending “Hat II” to this brand of nonmainstream doctrine. Yet another set of considerations lends support to this conclusion. In the United States in the 1930s, Veblen disciples walked in the corridors of power.

Schumpeter provides a detailed account of how new ideas might emerge if, as we hardly ever do, we had to start from scratch. Three stages are involved. The first stage is “vision”—“to visualise a distinct set of coherent phenomena as a worth-while object of our analytic efforts” (41). This is a “preanalytic” act, inseparable from ideology (43). He makes the point, however, that such a preanalytic act comes in not only at the beginning of analysis, but every time the subject is transformed. It is interesting to note that vision of this kind not only must precede historically the emergence of analytic effort in any field but also may reenter the history of every established science each time somebody teaches us to see things in a light of which the source is not to be found in the facts, methods, and results of the pre-existing state of the science.

Such philosophy of science now seems somewhat dated. So too does Schumpeter’s historiography. According to Schumpeter: Economic analysis has not been shaped at any time by the philosophical opinions that economists happened to have…even those economists who held very definite philosophical views, such as Locke, Hume, Quesnay, and above all Marx, were as a matter of fact not influenced by them when doing their work of analysis. (31–2) It thus becomes possible for him to focus on the filiation of ideas.

Download PDF sample

Joseph A. Schumpter Historian of Economic Thought: by Lawrence Moss
Rated 4.06 of 5 – based on 3 votes