By Dr. R. Baetens, Dr. H. Balthazar, Dr. H. Van Dijk, Mrs. Rosemary Duke, Dr. P. J. Van Kessel, Dr. D. J. Roorda, Mrs. dr. Nicolette Van Santen-Mout, Dr. E. Stols, Dr. K. W. Swart, Dr. B. A. Sijes, Dr. C. A. Tamse (auth.)

In the Survey of modern ancient Works, which based on customized concludes this IXth quantity of the Acta, is a realize of the hot 'Report of the Dutch learn, with feedback for destiny development'. one of these file may perhaps simply be categorised as an try and convey strain to undergo on monetary assets for help of a slightly ignored department of medical attempt, certainly as a symptom of the present affliction of notatitis. a up to date targeted factor 'Regeren door notas', of the periodical Beleid and Maatschappij, March-April 1976, discusses this serious Dutch epidemic of reliable note-writing, for any function, on any subject, at any time, through any type of legit committee to any kind of respectable physique. yet whether such have been the single reason behind the construction of this record, which certainly it isn't, the file will stand by itself toes, as major and of outcome. normally, in spite of the fact that, this file makes unhappy studying. it'll appear that Dutch old study and historiography lags some distance in the back of similar overseas advancements. There are acknowledged to be significant gaps in wisdom of and perception into almost all fields of the Dutch previous and additionally a complete loss of modem sophistication. necessarily, at the moment trendy recommendations akin to programming, co-ordination, and teamwork are prompt as fascinating, and a choice is expressed for the at the moment extremely popular socio-historical approach.

Show description

Read Online or Download Acta Historiae Neerlandicae IX: Studies on the History of the Netherlands PDF

Similar history_1 books

The Official History of the Falklands, Vol 1: The Origins of the Falklands Conflict (Cabinet Office Series of Official Histories)

Drawing on an unlimited diversity of formerly categorised executive information in addition to interviews with key contributors, this primary quantity of the legitimate heritage of the Falklands crusade is the so much authoritative account of the origins of the 1982 warfare. within the first chapters the writer analyzes the lengthy background of the dispute among Argentina and Britain over the sovereignty of the Islands, the problems confronted through successive governments find the way to reconcile the hostile pursuits of the Argentines and the islanders, and the consistent fight to maintain the Islands achievable.

La Bible et l’invention de l’histoire. Histoire ancienne d’Israël

Les historiens de l’Israël ancien ont toujours european tendance à suivre le modèle narratif de l. a. Bible, en cherchant à prouver l’historicité de celle-ci.
Mario Liverani, dans ce livre qui fut un événement et a déjà acquis le statut de référence, inverse los angeles perspective : il relit les grands récits de l’Ancien testomony à partir des enseignements de l. a. recherche contemporaine sur l’histoire d’Israël et du Proche-Orient ancien. Il offre une enquête sans égale sur les stipulations politiques et religieuses dans lesquelles Israël, parallèlement au cours ordinaire de son histoire, a su forger son épopée, écrire une « histoire inventée ».

Livre traduit de l’italien. Titre original : Oltre l. a. Bibbia. Storia antica di Israele

====== desk des matières =====

Abréviation pour les textes cités
Préface. De l’histoire avant toute chose…
Introduction

I. l. a. Palestine au Bronze récent (XIVᵉ–XIIᵉ siècles)
    1. Le paysage et les ressources
    2. l. a. fragmentation géopolitique
    3. l. a. discontinuité des sites
    4. los angeles domination égyptienne
    5. L’idéologie égyptienne
    6. Le palais au cœur de l. a. cité
    7. Prospérité économique et échanges commerciaux
    8. Villages et organismes collégiaux
    9. Des nomades venus « d’ailleurs »
    10. Les tensions socio-économiques

Première partie — Une histoire normale

    II. l. a. transition (XIIᵉ siècle)
        1. l. a. crise et ses multiples facteurs
        2. Facteurs climatiques et migrations
        3. L’effondrement du système régional
        4. l. a. crise des palais
        5. los angeles montée de l’élément tribal
        6. techniques technologiques
        7. Des horizons élargis

    III. los angeles nouvelle société (env. 1150–1050)
        1. D’innombrables petits villages sur les hautes terres
        2. Les formes de l’habitat
        3. L’ethnogenèse des « proto-Israélites »
        4. los angeles répartition des tribus
        5. l. a. solidarité intertribale
        6. Les normes juridiques
        7. Les revendications sociales
        8. Continuité urbaine et symbiose entre Cananéens et Philistins
        9. Égypte : une présence persistante
        10. États ethniques et cités-États : les deux cultures

    IV. Le processus de formation (env. 1050–930)
        1. los angeles « mosaïque » palestinienne dans un monde en expansion
        2. Les hautes terres centrales et le rôle de Jérusalem et de Sichem
        3. Le Nord : l. a. plaine de Megiddo et los angeles Galilée
        4. Le centre : le rêgne « charismatique » de Saül
        5. Le Sud : le royaume de David entre réalité et utopie
        6. Le royaume de Salomon entre management et légende
        7. L’expédition de Shéshonq

    V. Le royaume d’Israël (env. 930–740)
        1. Des incertitudes initiales à l. a. consolidation du royaume
        2. Samarie et los angeles maison d’Omri
        3. los angeles dynastie de Jéhu
        4. Guerres et alliances sur l’échiquier régional
        5. L’hégémonie araméenne
        6. Mécanismes de décision et prophétisme
        7. los angeles religion : baalisme et yahwisme
        8. Urbanisme, structure, artisanat
        9. management et économie

    VI. Le royaume de Juda (env. 930–720)
        1. los angeles « maison de David »
        2. Ruptures dynastiques
        3. l. a. formation des États de Transjordanie
        4. Économie et tradition matérielle
        5. Le yahwisme et le prophétisme dans le Sud
        6. L’idéologie commune aux XIᵉ–VIIIᵉ siècles

    VII. Le choc de l’empire assyrien (740–640)
        1. l. a. conquête du Nord
        2. los angeles pression sur le Sud
        3. Déportations croisées et « provincialisation »
        4. Croissance et prospérité du royaume de Juda
        5. Les réformes d’Ézéchias et le débat prophétique
        6. Idéologie impériale et stratégies locales
        7. Fidélité et protection : l’empereur et le dieu

    VIII. Une pause entre deux empires (env. 640–610)
        1. L’effondrement de l’empire assyrien
        2. Un intermède de liberté
        3. Josias et le projet de l’unité
        4. los angeles découverte de los angeles Loi
        5. Un seul Dieu, un seul Temple
        6. L’historiographie deutéronomique
        7. L’échec et l’héritage

    IX. Le choc de l’empire babylonien (env. 610–585)
        1. Nabuchodonosor et los angeles reconquête impériale
        2. Les stratégies locales et les oracles contre les nations
        3. Le débat politique intérieur
        4. De l’État vassal à l. a. destruction finale
        5. Les déportations « à sens unique » et l’effondrement démographique et culturel
        6. l. a. fin d’une trajectoire historique

Intermezzo

    X. L’époque axiale
        1. L’individu et le « pouvoir lointain »
        2. l. a. query du monothéisme
        3. Du culte rituel à los angeles faith éthique
        4. Responsabilité collective et personnelle

    XI. los angeles diaspora
        1. Le kind de l’élite politique
        2. S’adapter au nouveau milieu
        3. Déportés et émigrés
        4. Qui est le « reste » ?
        5. Les prophètes du retour et los angeles « nouvelle alliance »
        6. Les nouvelles théologies
        7. L’historiographie deutéronomique et les modèles babyloniens

    XII. Un paysage désolé
        1. Une terre vide
        2. Le déluge universel
        3. l. a. journey de Babel
        4. Le jardin de l’Éden
        5. Le monde partagé en trois
        6. Généalogies et antiquités
        7. Nomades des montagnes et nomades du désert

Deuxième partie — Une histoire inventée

    XIII. Ceux qui reviennent d’exil et ceux qui sont restés sur leur terre : l’invention des patriarches
        1. l. a. chute de Babylone et l’édit de Cyrus
        2. Retour d’exil : les groupes de rescapés
        3. Le peuple de los angeles terre
        4. Un mythe fondateur pour le retour
        5. Histoire des Patriarches : le décor
        6. Les rapports interethniques
        7. Jérusalem et Sichem
        8. L’histoire de Joseph

    XIV. Rapatriés et étrangers. L’invention de l. a. conquête
        1. Les étapes du retour
        2. l. a. Palestine sous les Achéménides
        3. Les intrus
        4. l. a. formule de l’Exode
        5. Moïse, le désert, les itinéraires
        6. Les difficultés de los angeles réinsertion
        7. Josué et los angeles guerre sainte
        8. Paysage et étiologie
        9. Compromis et coexistence
        10. Frontières idéales et terres encore à conquérir

    XV. Un État sans roi : l’invention des juges
        1. l. a. constitution administrative achéménide
        2. Contexte et chronologie des Juges
        3. Les éléments historiques et utopiques
        4. Les éléments légendaires et fabuleux
        5. Le système des douze tribus
        6. L’espace intertribal

    XVI. L’option monarchique : l’invention du royaume uni
        1. Les derniers feux de l. a. maison de David
        2. Le débat : pour ou contre los angeles monarchie
        3. l. a. fondation mythique du royaume : l’archétype de l’unité
        4. Continuité dynastique et problèmes de succession
        5. l. a. Sagesse et l. a. Justice
        6. Du messianisme royal au messianisme eschatologique

    XVII. L’option sacerdotale : l’invention du temple de Salomon
        1. Temples palestiniens et temples babyloniens
        2. Le mythe du « premier Temple »
        3. l. a. building du « second Temple » : l. a. primauté du sacerdoce
        4. Les autres temples…
        5. los angeles cité-temple
        6. Prètres et lévites

    XVIII. L’auto-identification : l’invention de l. a. Loi
        1. Le pacte de l. a. Loi, Dieu et le Peuple
        2. l. a. fondation mythique : Moïse et le Sinaï
        3. Les strates de l. a. Loi
        4. l. a. législation sociale
        5. Le mariage et ses lois
        6. Comportements identitaires
        7. Pureté et contamination
        8. Prosélytisme ou exclusion

Épilogue

    XIX. Histoire locale et valeurs universelles
        1. Le IVᵉ siècle : le « second Temple » et los angeles diaspora
        2. Les grandes césures
        3. Le débat historiographique
        4. D’une histoire banale à l’élaboration d’un sens de l’histoire

Glossaire
Bibliographie
Index scripturaire
Index des personnes et des dieux
Index géographique
Table des matières

Additional info for Acta Historiae Neerlandicae IX: Studies on the History of the Netherlands

Example text

34. W. , The Voyages of Sir James Lancaster to Brasil and the East Indies, 15911603. Hackluyt Society, Second Series, LXXXV (London, 1940) 59, 144. 35. H. Kellenbenz, 'Le front hispano-portugais contre I'Inde et Ie role d'une agence de renseignements au service de marchands allemands et fiamands', Studia, XI (1963) 283; Boxer, Portuguese Seaborne Empire, 214. 37 E. STOLS to Brazil for years, or for factors who had represented big merchants, the right moment seemed to have come for profiting more from their own experiences.

Andrews, Elizabethan Privateering. English Privateering during the Spanish War, 1585-1603 (Cambridge, 1964) 32, 243-73. 23. H. Kellenbenz, 'Die Rodrigues d'Evora in Koln', Portugiesische Forschungen der Gorresgesellschaft, VI (1966) 281-2. 24. K. R. , English Privateering Voyages to the West Indies, 1588-1595. Hackluyt Society, Second Series, CXI (London, 1959) 338-65. 35 E. STOLS Antwerp who claimed that they had loaded the ship at Arnemuiden for Sanlucar and that it had been sent with a crew that was partly Dutch from there to Santo Domingo by John Aurikes, alias Juan Enriquez, and by Egbert Vandermaten, both Dutchmen who had settled at Seville.

It was presumably not until then that-apart from tobacco-certain colonial goods began to be used by common people. e. the crews of these ships, whether they were Portuguese or partly Dutch offered little or no resistance to the pirates, accepting capture passively, perhaps in the hope of being allowed a share of the loot. Philip II was very worried about these easy surrenders. 34 The reason for this slack attitude was not so much sympathy felt for the revolt, but the extremely low wages and the irregular payment on board the Portuguese ships.

Download PDF sample

Acta Historiae Neerlandicae IX: Studies on the History of by Dr. R. Baetens, Dr. H. Balthazar, Dr. H. Van Dijk, Mrs.
Rated 4.26 of 5 – based on 36 votes