By R.B. Mowat

Show description

Read or Download A History of European Diplomacy: 1451-1789 PDF

Similar history_1 books

The Official History of the Falklands, Vol 1: The Origins of the Falklands Conflict (Cabinet Office Series of Official Histories)

Drawing on an enormous variety of formerly categorised govt records in addition to interviews with key contributors, this primary quantity of the authentic heritage of the Falklands crusade is the such a lot authoritative account of the origins of the 1982 struggle. within the first chapters the writer analyzes the lengthy historical past of the dispute among Argentina and Britain over the sovereignty of the Islands, the problems confronted via successive governments find the way to reconcile the antagonistic pursuits of the Argentines and the islanders, and the consistent fight to maintain the Islands doable.

La Bible et l’invention de l’histoire. Histoire ancienne d’Israël

Les historiens de l’Israël ancien ont toujours ecu tendance à suivre le modèle narratif de l. a. Bible, en cherchant à prouver l’historicité de celle-ci.
Mario Liverani, dans ce livre qui fut un événement et a déjà acquis le statut de référence, inverse los angeles perspective : il relit les grands récits de l’Ancien testomony à partir des enseignements de los angeles recherche contemporaine sur l’histoire d’Israël et du Proche-Orient ancien. Il offre une enquête sans égale sur les stipulations politiques et religieuses dans lesquelles Israël, parallèlement au cours ordinaire de son histoire, a su forger son épopée, écrire une « histoire inventée ».

Livre traduit de l’italien. Titre original : Oltre l. a. Bibbia. Storia antica di Israele

====== desk des matières =====

Abréviation pour les textes cités
Préface. De l’histoire avant toute chose…
Introduction

I. los angeles Palestine au Bronze récent (XIVᵉ–XIIᵉ siècles)
    1. Le paysage et les ressources
    2. l. a. fragmentation géopolitique
    3. los angeles discontinuité des sites
    4. los angeles domination égyptienne
    5. L’idéologie égyptienne
    6. Le palais au cœur de l. a. cité
    7. Prospérité économique et échanges commerciaux
    8. Villages et organismes collégiaux
    9. Des nomades venus « d’ailleurs »
    10. Les tensions socio-économiques

Première partie — Une histoire normale

    II. los angeles transition (XIIᵉ siècle)
        1. l. a. crise et ses multiples facteurs
        2. Facteurs climatiques et migrations
        3. L’effondrement du système régional
        4. l. a. crise des palais
        5. l. a. montée de l’élément tribal
        6. strategies technologiques
        7. Des horizons élargis

    III. l. a. nouvelle société (env. 1150–1050)
        1. D’innombrables petits villages sur les hautes terres
        2. Les formes de l’habitat
        3. L’ethnogenèse des « proto-Israélites »
        4. los angeles répartition des tribus
        5. los angeles solidarité intertribale
        6. Les normes juridiques
        7. Les revendications sociales
        8. Continuité urbaine et symbiose entre Cananéens et Philistins
        9. Égypte : une présence persistante
        10. États ethniques et cités-États : les deux cultures

    IV. Le processus de formation (env. 1050–930)
        1. los angeles « mosaïque » palestinienne dans un monde en expansion
        2. Les hautes terres centrales et le rôle de Jérusalem et de Sichem
        3. Le Nord : l. a. plaine de Megiddo et los angeles Galilée
        4. Le centre : le rêgne « charismatique » de Saül
        5. Le Sud : le royaume de David entre réalité et utopie
        6. Le royaume de Salomon entre management et légende
        7. L’expédition de Shéshonq

    V. Le royaume d’Israël (env. 930–740)
        1. Des incertitudes initiales à l. a. consolidation du royaume
        2. Samarie et l. a. maison d’Omri
        3. l. a. dynastie de Jéhu
        4. Guerres et alliances sur l’échiquier régional
        5. L’hégémonie araméenne
        6. Mécanismes de décision et prophétisme
        7. los angeles religion : baalisme et yahwisme
        8. Urbanisme, structure, artisanat
        9. management et économie

    VI. Le royaume de Juda (env. 930–720)
        1. l. a. « maison de David »
        2. Ruptures dynastiques
        3. l. a. formation des États de Transjordanie
        4. Économie et tradition matérielle
        5. Le yahwisme et le prophétisme dans le Sud
        6. L’idéologie commune aux XIᵉ–VIIIᵉ siècles

    VII. Le choc de l’empire assyrien (740–640)
        1. l. a. conquête du Nord
        2. l. a. pression sur le Sud
        3. Déportations croisées et « provincialisation »
        4. Croissance et prospérité du royaume de Juda
        5. Les réformes d’Ézéchias et le débat prophétique
        6. Idéologie impériale et stratégies locales
        7. Fidélité et protection : l’empereur et le dieu

    VIII. Une pause entre deux empires (env. 640–610)
        1. L’effondrement de l’empire assyrien
        2. Un intermède de liberté
        3. Josias et le projet de l’unité
        4. l. a. découverte de l. a. Loi
        5. Un seul Dieu, un seul Temple
        6. L’historiographie deutéronomique
        7. L’échec et l’héritage

    IX. Le choc de l’empire babylonien (env. 610–585)
        1. Nabuchodonosor et l. a. reconquête impériale
        2. Les stratégies locales et les oracles contre les nations
        3. Le débat politique intérieur
        4. De l’État vassal à los angeles destruction finale
        5. Les déportations « à sens unique » et l’effondrement démographique et culturel
        6. los angeles fin d’une trajectoire historique

Intermezzo

    X. L’époque axiale
        1. L’individu et le « pouvoir lointain »
        2. l. a. query du monothéisme
        3. Du culte rituel à los angeles faith éthique
        4. Responsabilité collective et personnelle

    XI. l. a. diaspora
        1. Le style de l’élite politique
        2. S’adapter au nouveau milieu
        3. Déportés et émigrés
        4. Qui est le « reste » ?
        5. Les prophètes du retour et los angeles « nouvelle alliance »
        6. Les nouvelles théologies
        7. L’historiographie deutéronomique et les modèles babyloniens

    XII. Un paysage désolé
        1. Une terre vide
        2. Le déluge universel
        3. l. a. journey de Babel
        4. Le jardin de l’Éden
        5. Le monde partagé en trois
        6. Généalogies et antiquités
        7. Nomades des montagnes et nomades du désert

Deuxième partie — Une histoire inventée

    XIII. Ceux qui reviennent d’exil et ceux qui sont restés sur leur terre : l’invention des patriarches
        1. l. a. chute de Babylone et l’édit de Cyrus
        2. Retour d’exil : les groupes de rescapés
        3. Le peuple de los angeles terre
        4. Un mythe fondateur pour le retour
        5. Histoire des Patriarches : le décor
        6. Les rapports interethniques
        7. Jérusalem et Sichem
        8. L’histoire de Joseph

    XIV. Rapatriés et étrangers. L’invention de l. a. conquête
        1. Les étapes du retour
        2. los angeles Palestine sous les Achéménides
        3. Les intrus
        4. los angeles formule de l’Exode
        5. Moïse, le désert, les itinéraires
        6. Les difficultés de los angeles réinsertion
        7. Josué et l. a. guerre sainte
        8. Paysage et étiologie
        9. Compromis et coexistence
        10. Frontières idéales et terres encore à conquérir

    XV. Un État sans roi : l’invention des juges
        1. l. a. constitution administrative achéménide
        2. Contexte et chronologie des Juges
        3. Les éléments historiques et utopiques
        4. Les éléments légendaires et fabuleux
        5. Le système des douze tribus
        6. L’espace intertribal

    XVI. L’option monarchique : l’invention du royaume uni
        1. Les derniers feux de los angeles maison de David
        2. Le débat : pour ou contre los angeles monarchie
        3. los angeles fondation mythique du royaume : l’archétype de l’unité
        4. Continuité dynastique et problèmes de succession
        5. l. a. Sagesse et l. a. Justice
        6. Du messianisme royal au messianisme eschatologique

    XVII. L’option sacerdotale : l’invention du temple de Salomon
        1. Temples palestiniens et temples babyloniens
        2. Le mythe du « premier Temple »
        3. los angeles building du « second Temple » : los angeles primauté du sacerdoce
        4. Les autres temples…
        5. los angeles cité-temple
        6. Prètres et lévites

    XVIII. L’auto-identification : l’invention de los angeles Loi
        1. Le pacte de l. a. Loi, Dieu et le Peuple
        2. l. a. fondation mythique : Moïse et le Sinaï
        3. Les strates de los angeles Loi
        4. l. a. législation sociale
        5. Le mariage et ses lois
        6. Comportements identitaires
        7. Pureté et contamination
        8. Prosélytisme ou exclusion

Épilogue

    XIX. Histoire locale et valeurs universelles
        1. Le IVᵉ siècle : le « second Temple » et l. a. diaspora
        2. Les grandes césures
        3. Le débat historiographique
        4. D’une histoire banale à l’élaboration d’un sens de l’histoire

Glossaire
Bibliographie
Index scripturaire
Index des personnes et des dieux
Index géographique
Table des matières

Additional resources for A History of European Diplomacy: 1451-1789

Example text

Nobody ever heard of a navy putting up an empire at auction and knocking down the throne of the world to a Didius Julianus. When, therefore, a country is effectually screened by water from external attack, it is screened in a way that permits its normal political development to go on internally without those manifold military hinderances that have ordinarily been so obstructive in the history of civilization. Hence we not only see why, after the Norman Conquest had operated to increase its unity and its strength, England enjoyed a far greater amount of security and was far more peaceful than any other country in Europe; but we also see why society never assumed the military type in England which it assumed upon the continent; we see how it was that the bonds of feudalism were far looser here than elsewhere, and therefore how it happened that nowhere else was the condition of the common people so good politically.

The result is that modern Switzerland is made up of what might seem to be most discordant and unmanageable elements. Four languages—German, French, Italian, and Rhaetian—are spoken within the limits of the confederacy; and in point of religion the cantons are sharply divided as Catholic and Protestant. Yet in spite of all this, Switzerland is as thoroughly united in feeling as any nation in Europe. To the German-speaking Catholic of Altdorf the German Catholics of Bavaria are foreigners, while the French-speaking Protestants of Geneva are fellow-countrymen.

It is a race which has shown a rare capacity for absorbing slightly foreign elements and moulding them into conformity with a political type that was first wrought out through centuries of effort on British soil; and this capacity it has shown perhaps in a heightened degree in the peculiar circumstances in which it has been placed in America. The American has absorbed considerable quantities of closely kindred European blood, but he is rapidly assimilating it all, and in his political habits and aptitudes he remains as thoroughly English as his forefathers in the days of De Montfort, or Hampden, or Washington.

Download PDF sample

A History of European Diplomacy: 1451-1789 by R.B. Mowat
Rated 4.12 of 5 – based on 39 votes